BIO


Héros mutiques en poncho, bad guys sadiques aux yeux de glace, courses poursuites en Alfa Romeo,  femmes platine aux yeux fardés, proies de tueurs au couteau. En cinémascope et technicolor, per favore ! Car de westerns spaghetti en giallo, films érotiques ou policiers, les studios italiens ont fourni un imaginaire iconique au cœur des Trente glorieuses.  
Et la bande-son de ces chefs d’œuvres inoubliables ou nanards incunables transcendait le tout, dramatisant encore des scenarii plus grands que nature.

Les neuf de Furioso, plutôt que de rendre un simple hommage stérile à ces musiques, ravivent les compositions d’Ennio Morricone, Riz Ortolani, Bruno Nicolai ou Goblin. Ils délivrent une vibrante sélection de ces grooves à cocktail, rocks sans vergogne et envolées lyriques des sixties.

« Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent », déclarait le Bon au Truand. Furioso ne choisit pas son camp : prêts à faire parler la poudre, ils creusent un sillon fertile. Basta !

PERSONNEL :

Demian Araya : percussions, flûte, chant
Nicolas Durand : batterie, chant
Baptiste Hec : clavier, guitares, harmonica, chant, arrangements
Julien Lefèvre : violoncelle, guitares, chant
Adrien Mallamaire : guitares, chant, banjo, arrangements
Morgane Mentec : trombone, chant
Thomas Portier : basse, clavier, chant, arrangements
Angela Strandberg : trompette, chant
Audrey Thirot : saxophone, chant